retour

Le 9ème Prix Olivier Debouzy décerné a Yves Poullet pour son ouvrage « La vie privée à l’heure de la société numérique »

Évènement | 18/06/19 | 5 min. |

Le 9ème prix Olivier Debouzy a été attribué à l’ouvrage « La vie privée à l’heure de la société numérique », d’Yves Poullet, publié aux éditions Larcier. Pour sa première édition, le Prix Espoir Olivier Debouzy, réservé aux étudiants de moins de 30 ans, a été attribué quant à lui à Anthony Reisberg élève-avocat à l’EFB Paris.

Après un appel à participation, le Club des juristes a reçu plus d’une trentaine de candidatures : livres, thèses, articles, revues, vidéos et blogs ont été candidats au prix de l’agitateur d’idées juridiques de l’année.

Pour cette 9ème édition, le jury, présidé par Emmanuelle Mignon (Avocate Associée, August Debouzy) était composé d’éminentes personnalités du droit, de l’université, de l’entreprise et des institutions :  Bernard Cazeneuve (Avocat Associé August Debouzy, ancien Premier Ministre et Président du Club des juristes), Besma Boumaza (Directrice Juridique Groupe et Secrétaire du Conseil du groupe AccorHotels), Thibault Delorme (Directeur juridique Air Liquide), Olivia Dufour (Journaliste, Lauréate du 8e Prix Olivier Debouzy),  Julie Klein (Professeur de droit à l’Université de Rouen et Secrétaire générale adjointe du Club des juristes), et Patrice Spinosi (Associé SCP Spinosi et Sureau).

 

Pour sa première édition, le Prix Espoir Olivier Debouzy proposait, quant à lui, aux étudiants de moins de 30 ans d’écrire un article répondant à la question : « L’Intelligence Artificielle sauvera-t-elle la démocratie ? ». Le jury, était présidé par Vincent Brenot (Associé), et composé de Olivier Attias (Counsel), Charles Bouffier (Counsel), Hélène Delurier (Counsel), Laure Khemiri (Avocate Senior), Sandy Matthews (Avocate Senior), Marc-Antoine Picquier (Avocat), Amélie Tripet (Counsel) et Emmanuel Weicheldinger (Avocat).

Le jury s’est prononcé en faveur de l’article intitulé « Intelligence artificielle : faut-il craindre un obscurantisme éclairé ? », rédigé par Anthony Reisberg, élève-avocat à l’EFB Paris. Il remporte un stage rémunéré de six mois au sein du cabinet August Debouzy.

La remise du prix a eu lieu le lundi 17 juin au Cercle de l’Union Interalliée.
 

A propos du prix Olivier Debouzy :

Le prix Olivier Debouzy récompense la publication juridique qui a marqué le monde du droit au cours des 12 derniers mois et apporté une vision originale, décalée ou subversive. Il a été créé en 2011 par le Club des Juristes, en hommage à Olivier Debouzy, associé fondateur du cabinet August Debouzy, expert en question stratégiques et ancien membre du Club des Juristes. Connu pour sa liberté de ton, sa culture et son humour, le personnage d’Olivier Debouzy et son parcours ont inspiré la création de ce Prix, dédié à récompenser l’agitateur d’idées juridiques de l’année.

A propos du Club des juristes :

Le Club des juristes est le premier think-tank juridique français. Depuis sa création, en 2007, il a vocation à promouvoir la place du droit dans le débat public. Le Club des juristes fait entendre sa voix à travers les travaux de ses commissions et l’organisation de nombreux événements thématiques (Nuit de l’Eloquence, Prix Guy Carcassonne, Salon du Livre Juridique) ...
 

Lauréats précédents :

- Lauréat 2018 : Olivia Dufour pour son ouvrage « Justice, une faillite française ? », publié dans la collection Forum, aux éditions LGDJ
- Lauréat 2017 : Armelle Le Bras-Chopard pour son ouvrage « Les Putains du diable : procès des sorcières et construction de l’Etat moderne », publié aux éditions Dalloz.
- Lauréat 2016 : Jérôme Michel pour son ouvrage « L’affaire Martinot ou Prométhée congelé », publié dans la collection JGDJ, aux éditions Lextenso
- Lauréat 2015 : Fabrice Defferrard pour son ouvrage « Le droit selon Star Trek », publié aux éditions Mare & Martin
- Lauréat 2014 : L’ouvrage collectif « Deals de justice – Le marché américain de l’obéissance mondialisée », publié aux éditions PUF, sous la direction d’Antoine Garapon et de Pierre Servan-Schreiber
- Lauréat 2013 : Christophe Jamin pour son ouvrage « La cuisine du Droit - L'Ecole de Droit de Sciences Po : une expérimentation française », paru aux éditions Lextenso.
- Lauréat 2012 : Jean-Baptiste Jeangène Vilmer, philosophe et juriste chercheur en droit international à la Faculté de droit de McGill University à Montréal, pour son ouvrage, « La guerre au nom de l'humanité » paru aux éditions Presses Universitaires de France - PUF et préfacé par Hubert Védrine, ancien ministre des affaires étrangères.
- Lauréat 2011 : Emmanuel Jeuland, Professeur à l’Université de droit Paris I Panthéon-Sorbonne, pour son ouvrage, La Fable du ricochet, Approche juridique des liens de la parole, paru aux Éditions Mare & Martin dans la collection Droit & Sciences politique.
 






Articles recommandés