retour

Actions de groupe : comment anticiper leur extension ?

Événement

Annoncée par certains comme une révolution en droit français quand pour d’autres elle constitue un outil imparfait, l’introduction des actions de groupe dans l’ordre juridique français est aujourd’hui une réalité. Jusqu’ici limité au domaine de la consommation au sens large avec l’entrée en vigueur de la loi Hamon le 1er octobre 2014, le champ d’application des actions de groupe devrait très rapidement s’étendre, tout d’abord à la santé d’ici la fin 2015, puis en matière de discrimination voire de données personnelles.

Nous nous proposons d’établir un état des lieux de ces différentes actions de groupe, qu’elles soient déjà adoptées, en voie de l’être ou en cours d’élaboration. Les actions de groupe constituant un risque majeur pour la réputation des entreprises et la préservation de leurs parts de marché, il est nécessaire d’anticiper puis de gérer la crise médiatique selon une méthode déterminée, ce qui est d’autant plus vrai que les procédures d’actions de groupe à venir concernent des domaines extrêmement « crisogènes » (santé des personnes ou violation de leur vie privée).

Face à une opinion publique qui peut valoriser la parole des victimes et sacraliser leur droit, des spécialistes du contentieux des affaires et des spécialistes de la communication judiciaire vous présenteront les clés nécessaires à la compréhension et à la gestion des actions de groupe d’un point de vue judiciaire et médiatique.

Ce sera également l’occasion pour Jacques Séguéla d’expliquer comment une action de groupe altère l’image d’une entreprise et comment la réparer.  

 

Cette conférence sera animée par :
Kami Haeri, Associé - August & Debouzy
Stéphanie Prunier, Associate Partner - Havas Worldwide
Benoît Javaux, Counsel - August & Debouzy
 
avec la participation exceptionnelle de
 
Jacques Séguéla, Co-fondateur de l'agence RSCG

 

 

 

Cet événement est complet.